Logo ARS


Coquillages et pêche à pied de loisirs

Sur le littoral de la Charente-Maritime, la pêche à pied de loisirs constitue une activité très appréciée des amateurs. Elle rassemble des pêcheurs réguliers mais également des pêcheurs occasionnels souhaitant découvrir ou redécouvrir le littoral.

Les principales espèces pêchées sont les huîtres, les moules, les palourdes et les coques.

Depuis 1996, l'Agence Régionale de Santé a mis en place un contrôle sanitaire sur une trentaine de gisements naturels afin de protéger les consommateurs en les informant sur la qualité sanitaire des coquillages.

Les recommandations sanitaires

L’interprétation sanitaire et le classement des zones fréquentées par les pêcheurs à pied de loisirs sont réalisés à partir de valeur-limites et de dispositions réglementaires similaires à celles définies pour la pêche professionnelle.
Ainsi quatre classes sont définies:

Bonne qualité : aucune restriction de consommation
Qualité moyenne : cuisson des coquillages recommandée
Qualité médiocre : cuisson des coquillages nécessaire
Mauvaise qualité : Interdiction de pêche et de consommation

Suivi de la qualité sanitaire des coquillages sur les zones de pêche à pied de loisir du littoral de la Charente Maritime

Dans le département de Charente Maritime, la pêche à pied est une activité traditionnelle. Aujourd’hui, elle peut être un métier pour certains mais aussi une activité de loisir pour les habitants du littoral ou les vacanciers, ouverte à tous et bien souvent pratiquée en famille.

Afin de préserver l'environnement marin et de permettre une activité durable, des réglementations encadrent cette activité sur les tailles de coquillages à respecter, sur les périodes et les zones de pêches autorisées. Sur un plan sanitaire, la consommation de coquillages est susceptible de présenter un risque pour la santé. Aussi, dans ce cadre, l’Agence Régionale de Santé réalise depuis 1996, une surveillance de la qualité sanitaire des sites de pêche à pied de loisir.

Cette surveillance se fait par des prélèvements et analyses réalisés sur des coquillages fouisseurs ou non fouisseurs.
En 2015, ce sont 207 analyses portant sur 24 points de surveillance qui ont été réalisées par le laboratoire départemental sur les gisements coquilliers du littoral Charentais.
Ces analyses permettent de vérifier la présence ou non d’indicateurs bactériologiques de contamination fécale mais aussi la présence ou non de cadmium dans les zones proches de l’estuaire de la Gironde.

Selon les résultats obtenus, chacun de ces points surveillés fait l’objet d’une classification des zones de pêche à pied de A à D, par assimilation aux classements effectués sur les zones conchylicoles de production professionnelle.

A : Pêche à pied autorisée
B : Pêche à pied tolérée
C : Pêche à pied déconseillée
D : Pêche à pied interdite

Les résultats de ces analyses, réalisées de manière mensuelle ou bimensuelle, sont communiqués aux maires des communes littorales qui affichent les résultats au plus près des zones de pêche à pied.

Suivi sanitaire des sites de pêche à pied de loisirs de coquillages sur le littoral de Charente-Maritime – Bilan cartographique annuel 2015

Le bilan cartographique est établi à partir du suivi analytique et de l’interprétation des 26 derniers prélèvements. Il porte principalement sur la qualité bactériologique.

Bilan 2015 Qualité des coquillages 17 (Pdf 418 Ko)

Quelques conseils après la pêche :
Laver les coquillages pêchés à l'eau de mer
Transporter et conserver ses coquillages au frais
Consommer les coquillages dans les 24 heures
Ouvrir les coquillages à consommer crus au dernier moment

À noter : la cuisson permet seulement de réduire les risques microbiologiques, pas ceux liés la présence éventuelle de toxines 

Les recommandations de sécurité

Avant de partir renseignez vous sur les horaires de marée et la météo.

Munissez vous d'un équipement adapté : casquettes, bottes, crème solaire, eau pour s'hydrater (Ne pêchez pas pieds nus!)

Informez-vous de la qualité sanitaire de la zone de pêche et sur les interdictions temporaires.

Munissez-vous d'un téléphone portable afin de contacter les services de secours. Le 112 le numéro d'appel d'urgence européen pour demander toutes assistances maritimes).

Informez un membre de votre entourage de l'heure approximative de votre retour.

retour Haut page
Les consignes à respecter pour une pêche durable et responsable

Les bivalves (huîtres, palourdes, couteaux…), gastéropodes (bigorneaux, patelles…), échinodermes (oursins, étoiles de mer…) et tuniciers ne peuvent être pêchés par les amateurs que de jour. Cette pêche est autorisée toute l’année dans la limite de 5 kg par personne et par jour, tous coquillages confondus.

Pêchez avec des outils autorisés :

  • À la main
  • Râteau non grillagé avec un manche de 80 cm maximum, grapette à main, couteau pêche-palourdes avec un manche de 30 cm maximum, et pour les huîtres le piochon de 4 cm maximum de largeur de lame
  • Tout autre outil traditionnel non susceptible de porter atteinte à la conservation du milieu.

Préservez le milieu marin! N'enlever pas les pierres, coquillages ou tout autre matériau servant de collecteur. Les pierres manipulées doivent être replacées dans leur position d’origine, sur la même face.

Ne prélever que ce qui est nécessaire à la consommation familiale

Respecter les tailles minimales ("mailles"). Pour être récoltés, les animaux doivent avoir au moins atteint la taille suivante :
Coque: 3 cm
Couteaux : 10 cm
Huître creuse : 5 cm
Huître plate : 6 cm
Flions
("Luisettes", "tellines") : 2,5 cm
Palourde: 4 cm
Moule : 4 cm
Oursins : 4 cm (piquants exclus)

Ne pêchez pas dans les zones interdites à la pêche à pied de loisirs :

  • Dans les limites administratives des ports
  • A moins de 25 mètres des concessions de cultures marines
  • Dans la Réserve Naturelle de Moëze-Oléron (du phare de Boyardville au chenal du Château d’Oléron)
  • Dans les zones classées insalubres

LA VENTE DU PRODUIT DE LA PÊCHE DE LOISIR EST STRICTEMENT INTERDITE.

retour Haut page